mercredi 22 mars 2017

Un oiseau dans la tête - Sonia Bessone

Couverture Un oiseau dans la tête

Edition : Autoédité
Année - 2016
Thème - Thriller

Résumé



La ville, les lumières, le métro, l'oiseau, les autres... et moi.
Fermer ma porte à clef, me barricader, m'échapper, courir à perdre haleine et le semer...
Il y a un oiseau en moi et il me fait peur...

Mon avis

Je tiens à remercier l'auteure Sonia Bessonne pour m'avoir permis de lire ce roman. 


Quand j'ai commencé ma lecture, je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre. Le résumé ne m'apprenait rien sur l'intrigue.
Tout d'abord, j'ai pensé lire une comédie car la première partie du roman m'a bien fait rire.

Au début du roman nous faisons connaissance avec un trio assez spécial. Matthew, un comptable qui ne vit pas seul dans sa tête. c'est un schizophrène qui entend régulièrement une comptine pour enfant.
Julian, son colocataire, un homme mentalement diminué suite à des sévices subits dans son enfance, il est une peu lent et a des difficultés à s'orienter (surtout dans le métro).
Enfin, il y a Tessa, une vrai paranoïaque. Elle est persuadée que son ex la recherche car en le quittant, elle a kidnappé son chat. Elle voit des tueurs à gages et des snipers partout.

J'ai beaucoup aimé le personnage de Julian, un homme simple, électricien et qui sourit à la vie. Il est très attachant et peut-être un peu trop confiant en l'humanité.

Tessa, quant à elle, a vraiment le comportement d'une parano, voire un peu niaise. Je me demande encore comment elle a réussi à faire confiance à Julian.

Matthew est à première impression, une homme tout à fait normal si ce n'est cette chanson qu'il entend régulièrement dans sa tête et qui fait resurgir son alter-égo.

J'ai beaucoup aimé cette première partie qui nous décrit les personnages et croyez-moi, leurs dialogues et leurs réparties sont vraiment savoureuses.

Ensuite, il y a le chat, Frankenstein, qui disparaît et le côté thriller commence. Cette partie là fait froid dans le dos. Je ne m'y attendais pas du tout. Elle est courte mais très, très intense.

J'aime beaucoup la façon d'écrire de l'auteure, comment elle est arrivée à me convaincre que tout allait bien se passer, jusqu'à l'estocade finale.

Un thriller comme je n'en avais jamais lu encore avec beaucoup d'humour et un final époustouflant.

Un énorme coup de coeur.





mercredi 8 février 2017

La Couleur de l'âme des anges - Sophie Audouin-Mamikonian


Editeur : Robert Laffont
                                                             Année : 2012
                                                             Thème : Fantastique, anges, romance

Résumé



Jeremy, jeune homme de 23 ans, est sauvagement assassiné.
En devenant un Ange, il réalise que la lutte pour survivre n'est pas terminée et qu'il peut aussi mourir dans ce nouvel univers. En effet, pour ne pas disparaître, tout Ange doit se nourrir de sentiments humains. Et Jeremy va bientôt découvrir avec effroi qu'il doit même les provoquer ! Provoquer la haine, l'amour, la joie, la tristesse, la peur, la compassion... Seules les émotions fortes peuvent rassasier les Anges, colorant leur peau en bleu pour les émotions positives, en rouge pour les négatives.
Recherchant la raison pour laquelle il a été tué, Jeremy piste alors Allison, une vivante de 20 ans, témoin involontaire de son exécution. À force de côtoyer, jour et nuit, la ravissante et naïve jeune fille, il finit par en tomber follement amoureux. Mais l'assassin de Jeremy a lui aussi jeté son dévolu sur Allison et fera tout pour supprimer ce témoin indésirable... Jeremy parviendra-t-il à sauver la vie de celle qu'il aime alors que, dans l'au-delà, des Anges rouges se liguent aussi contre lui ? Avec ce premier volet d'une duologie ambitieuse et envoûtante, l'auteur emmène ados et jeunes adultes dans l'au-delà, cet univers qui alimente toujours les plus grands fantasmes et la plus vive curiosité.


Mon avis

Dans ce roman,, l'auteur nous amène dans un univers tout à fait original. Elle revisite le concept du paradis ou de l'enfer à sa manière et j'avoue, c'est ce j'ai le plus apprécié dans cette histoire.

Après leur mort, les humains ne quittent pas la terre, ils vivent parmi leurs semblables même s'ils ne peuvent pas interagir avec eux, sauf quelques uns qui arrivent à influencer certaines personnes.

Dans l'au-delà, on est tous des anges, bons ou mauvais, seule la couleur de l'ange nous renseigne sur ce qu'ils sont devenus. Les bons en bleu et les autres en rouge.

Jeremy a été assassiné par un tueur à gage. Dans l'au-delà, devenu un ange bleu, il va tout faire pour découvrir qui a engagé son meurtrier, surtout que celui-ci s'en prend à une jeune fille, Allyson qui était sa véritable cible. 

Jeremy s'attache beaucoup à Allyson, mais celle-ci ne peut pas le voir et il n'est pas un ange très vieux et sa capacité à influencer  les vivants n'est pas au point.

Dans cet univers, il n'y a ni enfer, ni paradis, les anges se côtoient. Ils doivent se nourrir pour survivre (ben oui, sinon ils disparaissent et personne ne sait où). Ils mangent de la brume qui sert aussi à beaucoup de choses, comme se confectionner des vêtements et beaucoup d'autres choses. 
La brume, ils la prennent sur les vivants, grâce aux émotions négatives ou positives. La tristesse, la peur, la colère etc... font une brume qu'adorent les anges rouges. Les émotions positives nourrissent les bleus.

J'ai bien aimé cette histoire d'un concept assez particulier. Jeremy est attendrissant, même si je ne comprend pas son attirance pour Allyson, sincèrement je préférais Lily (un autre ange bleu).

Il y a eu au milieu du roman, un petit passage à vide où il ne se passait pas grand chose, c'était un peu long, mais ça redémarre sur les chapeaux de roue et l'on va de surprise en surprise.

Un univers qui fait rêver (enfin !!! après la mort bien sur). Les personnages sont assez inattendus (on rencontrera Albert Einstein, Caligula et beaucoup d'autres) et j'ai beaucoup apprécié.

Un coup de coeur 




lundi 30 janvier 2017

Au secours mémé - Florence Roche

Afficher l'image d'origine

Editeur : Auto-édition
                                                                Année : 2015
                                                                Thème : Humour, romance, amitié
                                                                

Résumé

Pas facile pour Zette d'arriver à la trentaine et d'assumer une métier exigeant du sérieux alors qu'elle vie en collocation avec deux copines délurées et un chien trop affectueux. Leur appartement est assailli régulièrement par une bande de copains festifs et par une grand-mère exubérante. La rencontre de Zette avec deux garçons différents, tous les deux amoureux d'elle va parsemer sa vie de quiproquos, de doutes et d’événements hilarants.

Mon avis

Bon ! Alors, je suis assez mitigée sur ce roman. J'ai eu beaucoup de mal à comprendre les agissements des divers personnages surtout ceux de Zette. C'est une jeune femme qui a une belle situation, qui vit en coloc avec deux de ses amies et comme toutes les femmes, à la recherche du grand amour. Elle voue une affection toute particulière à sa grand-mère qu'elle considère comme la personne la plus importante de sa vie.

L'histoire raconte surtout les péripéties de Zette avec ses copines. Leur langage est plutôt fleuri et par moment, j'ai même tiqué sur certaines expressions que je ne connaissais pas et j'ai du attendre la fin du roman pour voir le lexique des expressions. Certaines m'ont paru très subjectives (j'ignorai que certaines femmes donnaient le surnom de "GODE" pour désigner un homme), ça craint. Est-ce que ces mêmes femmes appellent leur gode "MEC"? Je vois déjà la scène de la nana qui dit à sa copine
- ce soir je vais jouer avec mon mec..... Bon je dois être vieux jeu, faite pas attention.

Zette jette son dévolu sur un SDF junkie, plutôt sale et mal fringué qu'elle rencontre dans la rue.
Elle l'héberge et veut à tout prix le faire désintoxiquer. Oui, mais lui, ne veut pas, il trouve des tas de raisons, toutes discutables, à son état de drogué et n'a pas l'air de vouloir changer.

Là, j'ai pas du tout compris le choix de Zette, surtout que, même s'il fait pitié, question conversation, charisme et beauté, c'est pas vraiment le haut du panier. Même son comportement envers la mémé fait froid dans le dos. Mais bon, l'amour doit avoir des côtés inexplicables.

Tout en gardant le junkie sous la main, elle est attirée par un bel apollon à qui elle n'est pas indifférente. Deux pour le prix d'un, c'est pas mal. Surtout que les deux sont conscients de l'existence de l'autre (ça c'est fumeux lol). 

Ce que je n'ai pas vraiment apprécié, c'est la situation dans laquelle Zette se retrouve avec ses deux"godes". 
Quant à la mémé, elle fait un passage éclair dans le roman et j'ai trouvé ça dommage, je m'attendais à ce que se soit elle le pilier de ce roman.

Il n'y a pas que des déceptions heureusement, ce roman est bourré d'humour. J'avoue que par moment j'ai bien ri et certaines répliques sont à tomber.

Même si l'histoire ne m'a pas convaincue, surtout la fin que j'ai trouvé trop bizarre et paradoxale, j'ai passé un bon moment  avec le sourire aux lèvres.



lundi 2 janvier 2017



Tous mes voeux de Joie, de prospérité et de Bonne Santé pour
cette Nouvelle Année ainsi que la réalisation de
vos souhaits les plus chers!

lundi 12 décembre 2016

L'Héritage des Syrénas, tome 1 : Poséidon - Anna Banks


EDITEUR : AdA
                                                                    ANNEE : 2014
                                                                    THEME : Sirène, fantastique, romance

Résum



Et c’est là que je le sens. Un grondement arythmique sature l’eau autour de moi. Une pulsation. Il y a quelqu’un. Un individu que je ne reconnais pas. Lentement, je recule sur la pointe des pieds, en essayant de ne pas faire d’éclaboussures. Après quelques secondes, je me rends compte qu’essayer d’être silencieuse n’a pas de sens. Si je peux sentir la personne, l’inverse est aussi vrai. La pulsation devient plus forte. On vient dans ma direction. Et vite. Galen, le prince des Syrénas, est en mission. Il doit retrouver une fille qui, paraît-il, a le pouvoir de communiquer avec les poissons. Emma est en vacances à la plage. Quand elle tombe — littéralement, aïe ! — sur Galen, les deux adolescents ressentent immédiatement un lien particulier. Mais il faudra plusieurs rencontres fortuites, dont une confrontation mortelle avec un requin, pour que Galen soit persuadé du pouvoir d’Emma. Si seulement il pouvait la convaincre qu’elle détient la clé de son royaume… Narré tour à tour du point de vue d’Emma et de Galen, Le pouvoir de Poséidon raconte avec humour, mystère et une bonne vague de romantisme la pétillante histoire de deux poissons hors de l’eau.


Mon avis

Je n'avais encore jamais lu d'histoires de sirènes, ici c'est en l'occurrence des Syrénas et j'ai passé un agréable moment. Un récit pour young adult original assez prenant et mystérieux.

Galen est un syréna, un descendant du roi Triton. Emma est humaine, du moins, c'est ce qu'elle croit.
Leur rencontre fortuite va intriguer Galen, surtout quand il voit la couleur des yeux d'Emma (violet, comme les Syrénas), mais Emma n'est pas très à l'aise dans l'eau et ne se transforme pas en sirène quand elle se trouve dedans, ce qui le perturbe beaucoup.

Suite à un drame, Emma va se rendre compte qu'elle peut contrôler la faune marine et rester sous l'eau plus longtemps que les humains. Ce qui va convaincre Galen qu'elle est peut-être une descendante de Poséidon, une autre fratrie des Syrénas.

Si c'est le cas, elle est promise à son frère aîné, le roi des Tritons, ce qui ne l'arrange pas du tout car il est irrésistiblement attiré par elle. Leurs rencontres sont plutôt platoniques et quelquefois houleuses.
Emma est certaine de ne pas avoir été adoptée, ce qui met un peu de mystère à son origine.

Les personnages de ce roman sont très attachants, surtout Emma et Galen qui m'ont font beaucoup rire avec leur tentative de séduction. La soeur de Galen est aussi un personnage que j'adore, elle a un caractère très fort, elle ne se laisse pas faire (surtout avec son prétendant) et met un peu de piment à l'histoire.

Une belle découverte avec un roman très attachant, je n'hésiterai pas à lire les deux tomes suivants.
Un coup de coeur pour moi.