vendredi 4 mars 2016

Chroniques barbares - Les visages de Dieu - Mallock

Couverture de Les visages de dieu

Résumé

24 décembre , le Père Noël rajuste sa barbe, les sapins clignotent et la neige tombe lentement sur la dernière scène de crime du Maquilleur. Ce tueur en série, hors normes, fait de chacun de ses meurtres une œuvre d’art baroque, sculptant sauvagement les corps et peignant les visages dans des décors d’Apocalypse. Amédée Mallock, commissaire visionnaire au cœur mélancolique, va tenter de résoudre une terrifiante énigme, une course contre la montre et la mort. Plus il avancera, plus les questions s’accumuleront. Le Maquilleur est-il plusieurs ? Pourrait-il être immortel ? Le diable croit-il en Dieu ? Polar mystique, thriller théologique. Les Visages de Dieu croise une formidable intrigue avec une quête vertigineuse dans les abîmes de la barbarie humaine. Superbe et captivant !


Mon avis

Au début, je l'avoue, j'ai eu un peu de mal à rentrer dedans. Les premiers chapitres étant essentiellement sur le personnage principal du Roman "Le commissaire Mallock" (oui, il a le même nom que l'auteur).
Bon ! ça c'était au début, ensuite tout devient assez passionnant (si on peut qualifier les crimes atroces ainsi).

Ce qui m'a le plus marqué dans ce roman, c'est l'écriture de l'auteur. Elle est très "virile" et surtout magnifique. Mallock (l'auteur , pas le personnage) nous dépeint avec précision son personnage, son passé douloureux avec la perte de son fils (en passant, je pense que ce ne doit pas être le premier roman avec ce commissaire qu'il a écrit) ainsi que ses habitudes, ses angoisses et ses cauchemars qu'il considère comme des prémonitions.

Mallock est un personnage solitaire apprécié par ses collaborateurs et craint en même temps. L'enquête que ses supérieurs lui ont refilée n'est pas facile. En effet, un tueur en série sévit depuis plusieurs années et R.G un de ses collègues n'a jamais réussi à l'attraper, alors on a refilé l'enquête à Mallock qui est un des meilleurs.

Un horrible tueur en série qui ne se contente pas de tuer ses victimes, il les torture et leur fait subir les pires sévices inimaginables, puis les maquille en leur faisant prendre des positions bibliques, ce qui lui a valu le surnom "Le maquilleur".
Il ne fait aucune distinction, il tue hommes, femmes, enfants et même nourrissons sans aucun état d'âme.

Mallock va alors reprendre l'enquête depuis le début, mais avec l'aide du F.B.I, il va s'apercevoir que le début est beaucoup plus lointain qu'il ne le pensait, à tel point que ça semble carrément impossible.

On suit pas à pas les investigations de sa brigade qui ne laisse rien au hasard, il va regrouper chaque indice même insignifiant pour faire cesser ces atrocités.

On est également plongé dans le quotidien de Mallock, son rituel quotidien, son goût pour la gastronomie (il prépare de fameux petit plat que j'aimerais bien goûtés...miam).

J'ai suivi son enquête en me demandant pourquoi un tueur  s'en prendrait indifféremment à des adultes ou des enfants, surtout que ces meurtres n'avaient rien de sexuel à première vue. Finalement, j'ai eu ma réponse et ma seule pensée à ce moment-là -il y a vraiment de sacrés tarés dans ce monde-.

Une très belle découverte et un auteur que je vais continuer à lire, un vrai coup de coeur.


4 commentaires:

  1. J'ai adoré ce tome ! Il faut que je lise le suivant qui est dans ma PAL !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis en train de le lire justement.

      Supprimer
  2. J'avais déjà envie de lire ce livre et ta chronique m'a encore plus donné envie !! :D
    ~Maya~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mallock est un très bon auteur de thrillers et a une écriture que j'apprécie beaucoup, je te conseille de commencer par celui-là, car même si c'est des enquêtes différentes dans chacun ses romans, il y a quand même de l'évolution dans sa vie personnelle et de celle de ses coéquipiers.

      Supprimer