vendredi 28 novembre 2014

La symphonie des abysses, Livre 2 - Carina Rozenfeld



Résumé

UNE NOUVELLE VILLE,
DE NOUVELLES LOIS,
LES MEMES INTERDITS

Abrielle et ses compagnons croyaient s'être enfin affranchis du tyrannique Règlement Intérieur. Hélas, ils vont découvrir que les rêves qu'ils portent en eux ne pourront jamais s'exprimer dans l'enceinte du Mur. Mais leur rencontre avec Eyal, jeune homme assoiffé de vérité, va faire renaître l'espoir en eux.

AUCUN MUR, AUSSI HAUT SOIT-IL,
NE PEUT ETOUFFER LES COEURS
EPRIS DE LIBERTE

Car un passage vers l'extérieur existe bel et bien. Pour y accéder, Abrielle et ses amis vont devoir vaincre les terribles gardiens qui le protègent farouchement...

C'EST EN N'ETANT PERSONNE 
QUE L'ON PEUT DEVENIR QUELQU'UN




Mon avis

Abrielle et ses 2 amis (qui ne sont plus des neutres dorénavant) se retrouve dans un autre village à l'intérieur du cercle. Contrairement à leurs espérances, les lois ne sont pas si différentes dans ce lieu, les interdictions sont toujours aussi nombreuses et le village est divisé en deux parties (les pâles et les sombres).

Eyal qui ne fait parti ni des pâles, ni des sombres, vu que sa mère était blanche et son père noir, est rejeté par la communauté. Bien qu'il vive avec son père (le maire du village), celui-ci a toujours caché aux autres habitants qu'il était son fils, surtout pour pouvoir le protéger.

Eyal est un personnage fascinant qui est à la recherche perpétuelle de secrets enfouis. Il voudrait percer le mystère de l'anneau et du mur qui entoure l'ile. Mais les mélangés n'ont pas le droit d'appendre à lire. C'est avec sa jeune soeur,  Yael qu'il apprend en cachette.

Grâce à sa fonction, son père le fait embaucher à la bibliothèque ,comme homme de ménage, la nuit.
Il y découvre le secret de l'anneau et en est bouleversé.

Il sauve Abrielle et ses amis (Sa et Ca devenu Sand et Cahill) de la fureur de son village car des pâles sont rentrés dans leur territoire.

Ensemble, ils vont se sauver pour trouver la porte de sortie de ce mur qui les étouffe.

Dans ce tome, la première partie est consacré à Eyal et à sa famille, j'ai beaucoup aimé ce personnage. Il est très attachant et toujours en quête de liberté et de savoir, quand Abrielle croise son chemin, il est fou d'espoir, il n'est plus seul pour se poser des questions et chercher des réponses.

Les deux anciens neutres sont également attendrissants et  leur amour absolu donne quelques larmichettes. De la romance, oui, il y en a, même si ce n'est pas le thème essentiel de ce roman, elle est présente et magnifique.

Ce roman qui est une dystopie avec peut-être une once de fantastique (quoique, ce qui est fantastique pour nous aujourd'hui, peut devenir réalité dans le futur). Les sujets abordés, surtout la raison de la construction de ce cercle nous fait quand même réfléchir, ça peut nous arriver un de ces jours et l'on est pas à l'abri dans nos douillettes demeures.

J'ai adoré lire ce roman, Carina Rozenfeld a une plume magique, même ses descriptions sont empruntes de poésie, je regrette qu'une seule chose, que ce roman soit fini, j'aurais voulu en savoir plus, bien que l'histoire soit terminée, il nous laisse envisager la suite à notre guise.
Moi, je veux un tome 2,5 pour continuer à suivre leurs aventures.

Un énorme coup de coeur
















2 commentaires:

  1. C'est une saga que je vais lire en 2015, merci pour ton avis qui me conforte dans l'idée qu'elle doit être top!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je pense que tu ne le regrettera pas ^^

      Supprimer